« Nous sommes en guerre » de Camille Colva, un premier roman à soutenir absolument !

Connaissez-vous le concours d’écriture Les Talents de demain organisé par Kobo by Fnac et sa plateforme d’auto-édition Kobo Writing Life, en partenariat avec les Éditions Préludes ou encore Babelio ? Celui-là même qui a révélé des autrices et des auteurs comme Coline Gatel (Les Suppliciées du Rhône), Cédric Lalaury (Il est toujours minuit quelque part) ou encore Reine Andrieu (L’Hiver de Solveig) ? 

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de ce concours, non seulement parce qu’il représente une superbe opportunité pour les primo-romanciers, mais aussi, parce qu’une de mes amies y a déposé un texte qui mérite que l’on s’y attarde : Nous sommes en guerre.

Graphisme de la couverture :
Hugo Gourmaud

Nous sommes en mars 2020, au moment où le mot confinement s’impose pour la première fois à nos esprits et dans nos quotidiens. Nous suivons, chapitre après chapitre, trois femmes vivant dans le même immeuble, très différentes les unes des autres qui s’apprêtent à affronter, avec leurs armes, cette crise sans précédent.

Il y a d’abord Camilla, étudiante qui va découvrir les cours à distance et l’enfermement entre quatre murs exiguës. L’obligation d’arrêter ses cours de théâtre qui l’ont tant aidée à s’épanouir. La précarité, aussi, car elle devra arrêter de dispenser ces cours particuliers qui constituaient son unique source de revenus. Puis, il y a Diane, maman d’un petit garçon, son rayon de soleil face à son mari François-Xavier, un homme jaloux et violent, qui n’a de cesse de l’humilier. Le confinement va lui imposer de fermer son salon de coiffure qu’elle aime tant. Et enfin, Brigitte, qui, même à la retraite, continue à vouloir donner de son temps pour aider les autres. Une amitié très forte va se créer entre ces femmes que tout oppose – ou presque – autour de valeurs et d’une passion commune : la lecture. Chaque semaine, elles se réuniront pour échanger autour d’un livre – autant vous le dire tout de suite avant de lire ce texte, prenez de quoi noter les références, car vous aurez envie de lire les mêmes livres qu’elles ! Ces rendez-vous seront comme des moments suspendus, hors du temps, pendant lesquels elle s’échapperont de la morosité ambiante, de ces quatre murs qui les étouffent, de ces chagrins qui les accablent. Elles apprendront ainsi à se connaître, à s’entraider et à partager leurs secrets…

J’ai beaucoup aimé ce texte, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, parce que ces trois portraits de femmes sont très justes. Elles sont toutes les trois très attachantes, à tel point qu’elles nous manquent, une fois la dernière page tournée. Aussi, parce que leurs destins résonnent en nous : ce qu’elles vivent, nous l’avons vécu et continuons à le vivre aujourd’hui. Nos vies ont, elles aussi, basculé, dès lors que le Président nous a annoncé que nous étions en guerre, un terrible lundi soir de mars 2020.

Camille Colva sait aussi ménager des effets de suspense tels que l’on ne peut terminer un chapitre sans avoir envie d’en commencer un autre. Et pour couronner le tout, son style est fluide, agréable à lire. J’ai passé un très bon moment de lecture et je souhaite de tout cœur bonne chance à mon amie pour ce concours ! Je crois très fort en elle et espère vous avoir donné envie de le découvrir à votre tour.

Nous sommes en guerre de Camille Colva, à lire et à soutenir en ce moment sur la plateforme Kobo